Lotus

Mon récit de 100 heures de méditation vipassana


Depuis six ans je médite régulièrement, voire quotidiennement. J’intègre de nouvelles techniques, des mantras, des visualisations et des affirmations selon les lectures, les gens qui m’inspirent et mon humeur du moment.

Il est dit que le cours vipassana se présente au moment où l’étudiant en a besoin. C’était le cas! Depuis le début de l’année j’avais le sentiment de piétiner sur le même chemin confortable entre des épisodes de ne rien vouloir changer et d’autres de shaker le statut quo.

Je voyais ces dix jours de méditation comme une forte brise capable de dissiper l’épais brouillard qui alourdissait mes pensées et mon être sans énergie. J’anticipais un remède capable de me faire avancer de nouveau. J’étais toutefois loin de m’imaginer que l’expérience allait être aussi exigeante et douloureuse…. avant d’être gratifiante.

Full Moon

Comment faire un rituel de pleine lune

Depuis la nuit des temps, la lune, et particulièrement la pleine lune, est au coeur de nombreuses légendes la représentant souvent comme une déesse. Elle continue d’occuper une place importante au sein de bien des religions à travers le monde.

Je vous ai concocté un rituel à faire le soir de pleine lune à partir des meilleures idées et inspirations qui m’accompagnent tous les mois.

Bon cérémonial de pleine lune!

Champs de riz à la tombée du jour, Bali

Nyepi à Bali – Le seul endroit au monde qui célèbre son Nouvel An dans le silence et l’interdiction de sortir pendant 24h

Cette histoire aurait pu s’appeler l’heure du conte de Nyepi. En l’écrivant, je m’imaginais assise devant vous avec un grand livre cartonné rempli d’images dont celles des balinais dans leurs plus beaux habits et des ogoh-ogoh, ces monstres fabriqués pour exorciser l’île des mauvais esprits la veille du Nouvel An balinais.

Une histoire racontée sous forme de conte, mais basée sur une histoire vraie!

Un autre village de l'Himalaya, Nepal

Une pensée pour ma grand-maman du haut des montagnes de l’Himalaya

J’y ai bien pensé. La série d’articles sur le Népal publiés à la fin de l’année dernière aurait été incomplète sans l’histoire de ma courte randonnée dans les majestueuses montagnes de l’Himalaya.

Marcher en montagnes c’est comme méditer. L’exercice nous demande de monter au sommet de notre montagne intérieure pour avoir une meilleure connaissance de soi. Pour trouver refuge et faire émerger ce qu’il y a de meilleur en nous. Pour briller.

Je vous amène dans le silence des montagnes de l’Himalaya, les plus beaux paysages que j’ai vus à ce jour.