Dans un petit temple de Bagan, Myanmar

Quatre villes du Myanmar en images pour vous donner le goût d’y aller!

Bagan et le Thingyan “Water Festival”
Bagan s’annonçait spectaculaire. Il s’agit d’un lieu historique où il y a la plus grande concentration de temples, pagodes et ruines bouddhistes au monde. On dénombre plus de 2000 monuments. Un site souvent comparé à Angor Wat quoique très différent.

Une minuscule vue d'ensemble sur quelques pagodes

On se croirait dans le désert! Bagan

Des touristes dans le carrosse tiré un cheval à Bagan

Bagan. J'ai trouvé mon château et mon carrosse, il ne manque que mon prince charmant!

Pagode à Bagan

La magie de Bagan a été estompée pour plusieurs raisons. D’abord, je suis arrivée dans la ville avec une solide grippe et il y avait le Festival d’eau. Deux facteurs qui m’ont fait passer plus de temps dans ma chambre qu’à l’extérieur. J’étais si heureuse d’être au Myanmar que j’ai eu de la difficulté à accepter que mon corps ne suive pas mon état d’être. Pourquoi mon corps avait-il besoin d’autant de repos pendant que j’étais dans une énergie étincelante? De plus, j’étais censée voler en montgolfière au dessus des temples et le vol a été annulé le matin même en raison de la température. Trop de vent qu’on m’a dit. Déçue vous dites!

Le Festival d’eau s’est avéré très excitant la première journée. De voir les jeunes et les parents s’amuser avec les pistolets à eau ou pire avec les tuyaux d’arrosage et des sceaux d’eau était très amusant à voir. De le vivre pendant 5 jours est une expérience qui devient vite énervante! Tous les touristes vous le diront. Chaque fois que vous sortez, en vélo ou à pieds, vous devez franchir ces points d’eau tout au long de la route. Avec les touristes, les locaux sont plus doux. Il n’en demeure pas moins que vous serez trempés à plusieurs reprises. Malgré le thermomètre qui affiche un 42 degrés bien sec, d’être trempé à vélo pour visiter les temples devient vite désagréable et inconfortable. Rien de mieux qu’une vidéo pour vous donner un meilleur aperçu.

Tôt le matin jusqu’en début de soirée, les hauts-parleurs installés à tous les coins de rue crachent la même vieille musique des années 90 en boucle à vous faire perdre votre sourire (les Venga Boys vous vous en souvenez?). Les jeunes s’amusent à se mettre debout sur leur moto et faire des cascades. Ils boivent, s’amusent et dansent complètement trempés.

IMG_4433

IMG_4455

IMG_4454

J’ai été bonne joueuse lors des quelques “douches” de fin de journée au retour des temples vers la guesthouse. Mais je me suis aussi empêchée de sortir à quelques reprises puisque je n’avais pas envie d’être trempée avec cette grippe. Les autobus ne circulaient pas pendant cette période des Fêtes. J’ai pris l’avion pendant que d’autres voyageurs se sont déplacés en train. Ils m’ont raconté que non seulement les gens lançaient de l’eau à travers les fenêtres du train, certains montaient même à bord pour arroser les passagers. Pendant un trajet de plus de dix heures, c’était semble-t-il franchement désagréable.

Le calme des pagodes contrastait avec l’énergie électrifiante des rues de Bagan. Après avoir pédalé pendant plus de 30 minutes sous un soleil de plomb et à travers les points d’eau pour atteindre les chemins poussiéreux, le site était une belle récompense. J’ai visité quelques pagodes importantes mais j’ai surtout trouvé plaisir à découvrir les plus petites désertées.

Joli contraste - pagode à Bagan

IMG_4535

Havre de paix à l'abri des touristes - Bagan

Les distances entre chacune des pagodes sont toutefois considérables. Une chose est certaine, je ne recommande pas de visiter Bagan en avril ni en pleine festivité entourant le Nouvel An (et le Festival d’eau).  Il fait beaucoup trop chaud et le Festival complique bien des choses.

Inle Lake après le Water Festival
Sans aucun doute mon coup de coeur au Myanmar.

La région d’Inle Lake m’a rappelé à quel point la nature me procure un sentiment de bien-être et de sérénité. La végétation si verte et le climat légèrement plus frais contrastaient avec la poussière de Mandalay et de Bagan.

Quoique c’est également l’endroit le plus touristique (avec Bagan). J’ai vu pour la première et seule fois un enfant me tendre la main en demandant de l’argent.

Une taxe d’entrée de 12 500 Kyat (environ 14$ CAD) pour les touristes est désormais exigée à l’entrée du village. Même chose à Bagan où il faut payer 25 000 Kyat (27$CAD) à l’entrée de la vieille ville.

J’ai fait une randonnée d’une journée en bateau dont voici quelques photos.

IMG_4660 IMG_4666

IMG_4668

IMG_4675

IMG_4677

IMG_4676 IMG_4682

IMG_4686 IMG_4687 IMG_4689 IMG_4693

Les deux plus grandes villes du pays: Mandalay et Yangon

Mandalay
Mandalay a été mon port d’entrée. Je l’écrivais dans mon précédent article, j’ai tout de suite été séduite par le pays malgré la chaleur terriblement accablante – l’endroit où il a fait le plus chaud des quatre villes visitées – et les chemins poussiéreux.

Un après-midi très chaud à Mandalay. Le parapluie est un must...même à vélo!

La ville est relativement peu développée excepté un coin de la ville un peu plus moderne.

 

IMG_4156

IMG_4166

Peu de touristes si attardent et c’est l’endroit où j’ai senti la plus grande curiosité à mon égard. J’étais la plupart du temps la seule occidentale à visiter les temples. Il y avait beaucoup de touristes locaux venus d’autres régions du pays pendant les vacances du nouvel an. J’ai été absolument surprise de voir les familles et enfants dans les temples venir spontanément vers moi avec leur téléphone pour se photographier avec moi.

IMG_4747

De parcourir les environs de Mandalay, Amarapura, Sagaing, et le pont U-Bein au levée du soleil en moto avec mon nouvel ami chauffeur de taxi a été absolument extraordinaire.

IMG_4342

Yangon
L’ancienne capitale est très différente de l’autre grande ville de Mandalay. D’abord les édifices coloniaux m’ont tout de suite fait penser à la Havane (Cuba) avec leurs couleurs défraîchies.

IMG_4794

Yangon est définitivement plus moderne tout en conservant son côté authentique. Les cafés branchés avec expatriés côtoient les « tea shops » installés sur les trottoirs et autres kiosques de shan noodles.

IMG_4793

Dans les autres villes visitées, la communauté semblait être généralement composée de gens du Myanmar. À Yangon, il y a une grande communauté chinoise, indienne et  japonais notamment.

Autre fait intéressant, les motos n’ont pas le droit de circuler dans la ville. Il y a seulement des voitures, majoritairement japonaises, et les taxis sont plus présents qu’ailleurs. La ville m’a paru très sécuritaire et agréable malgré les gens qui mendient dans la rue. J’ai aussi vu dans mon coin des familles indiennes dormir sur le trottoir, ce que je n’ai pas vu ailleurs au pays.

Les temples
J’ai visité plusieurs temples pendant mon séjour au Myanmar. Certains m’ont rappelé la Thaïlande avec leur dorure éclatante. Des temples bouddhistes très différents de ceux visités au Sri Lanka.

Temple de Mandalay, Myanmar

Un temple symbolique de la ville de Mandalay

IMG_4546

IMG_4537

Ce que j’ai particulièrement aimé c’est que les gens au Myanmar s’approprient cet espace. Les temples ne sont pas uniquement un lieu de culte, mais aussi un endroit où ils se retrouvent en famille avec leur boîte à lunch. Ils passent ainsi l’après-midi à l’ombre au temple à discuter ou ils s’y rendent en soirée après le travail.

D’ailleurs, tout le monde se promène avec sa boîte à lunch, un ensemble de contenants de métal ronds qui s’empilent, placé dans un panier tressé. On les voit partout!

Les gens ont à coeur les temples de leur pays. Il est très commun de les voir acheter des feuilles d’or à l’entrée qu’ils poseront sur les statuts de Buddha. Les feuilles d’or sont produites à Mandalay.

À l’entrée des temples se vendent aussi des fleurs de jasmin, des roses et des fleurs de lotus que les gens déposent en offrande devant les statuts de Buddha. Dans le bouddhisme, les fleurs nous rappelle que toutes les choses sont éphémères. De vivre le moment présent au lieu d’accorder de l’importance à notre vie matérielle.

IMG_4670

À Yangon, dans la magnifique Shwedagon Pagoda, j’ai appris que les gens viennent se recueillir devant le Buddha accordant le jour de la semaine de leur naissance.

IMG_4753

J’ai su que je suis née un samedi, ce qui ferait de moi une personne calme et solitaire:). J’ai senti une paix profonde en visitant cette pagoda, la plus importante au pays. Tellement que j’y suis allée deux soirs consécutifs dont un soir de pleine lune. Les deux soirs j’y suis restée pendant plus de trois heures, jusqu’à la fermeture, à contempler le site, méditer et échanger avec les locaux.

Pendant que je priais dans l’espace des voeux, un homme m’a pris en photo. Il est venu me voir ensuite pour me demander s’il pouvait publier cette photo sur son Facebook puisqu’il disait être honoré de voir une occidentale s’intéresser à son pays avec respect. J’ai bien sûr accepté.

Mon séjour a été une belle introduction au pays. Ne sachant pas trop quelle était la situation du Myanmar dans cette importante période de changements, j’ai préféré m’en tenir aux quatre grandes villes touristiques pour cette fois-ci. J’ai l’impression que je vais y remettre les pieds!

Mandalay, Myanmar
Selfie with thanaka

Bonheur et sérénité

Nathalie

Related Posts