Lotus

Mon récit de 100 heures de méditation vipassana


Depuis six ans je médite régulièrement, voire quotidiennement. J’intègre de nouvelles techniques, des mantras, des visualisations et des affirmations selon les lectures, les gens qui m’inspirent et mon humeur du moment.

Il est dit que le cours vipassana se présente au moment où l’étudiant en a besoin. C’était le cas! Depuis le début de l’année j’avais le sentiment de piétiner sur le même chemin confortable entre des épisodes de ne rien vouloir changer et d’autres de shaker le statut quo.

Je voyais ces dix jours de méditation comme une forte brise capable de dissiper l’épais brouillard qui alourdissait mes pensées et mon être sans énergie. J’anticipais un remède capable de me faire avancer de nouveau. J’étais toutefois loin de m’imaginer que l’expérience allait être aussi exigeante et douloureuse…. avant d’être gratifiante.