Faites un voeux!

La fin d’un chapitre, le début d’un autre. Un déracinement pour un enracinement. L’audace de réaliser un rêve!

Wow, premier article!

Comment condenser plus d’un an de réflexion en quelques mots qui donneront le ton à ce blogue. Comment laisser parler mon coeur pour vous livrer tout ce que je ressens pour vous inspirer à avoir l’audace, vous aussi, à réaliser vos plus grands rêves. Voilà la mission que je me suis donnée avec Ray of Nath.

Mais avant de commencer, faites un voeux et mettez-y toute l’intention souhaitée…

Faites un voeux!

 

L’univers se chargera de le réaliser:), comme il l’a fait pour moi!

arbres-ciel_rond

En guise d’intro…

En 2014, j’ai décidé que mon rêve de partir vivre à l’étranger se transformerait en projet concret pour devenir une réalité quelque part entre juin et septembre 2015. L’horizon d’un an me paraissait loin à l’époque. J’avais peur qu’un nouveau projet excitant surgisse et me donne le goût de rester à Montréal. Qu’un nouvel amoureux se pointe et me fasse reconsidérer mon départ. Bref, j’avais peur de baisser les bras en cours de route et que ce rêve, au lieu de le réaliser, je continuerais encore et encore à l’alimenter.

Playa del Carmen, Mexico
Playa del Carmen, Mexico

LE déclic, une sorte de “wake-up call”, de cri du coeur a résonné très fort en moi à l’été 2014, où j’ai passé un mois à vivre mon quotidien au Mexique. Je ne me sentais pas comme une touriste en vacances. Je me sentais chez-moi, dans mon rythme et dans mon élément.  Mon appartement, mes habitudes, mon quartier, des amis… Cette vie, quoique loin de la mienne sur le plan géographique, était pourtant si près de moi sur le plan identitaire.

Depuis longtemps je cherche à combler ce besoin de vivre à l’étranger loin de mes racines, à comprendre cette attirance pour la découverte des autres cultures et à dissoudre ce sentiment de ne pas toujours être pleinement dans mon élément ici, dans ce beau et grand pays, le Canada, où je suis née.

chemin_loin_arbres
La tête pleine de ces considérations à mon retour à Montréal, j’ai décidé de voir grand, très grand et de saisir le monde de possibilités qui s’offre à moi en toute confiance et en toute liberté. Vivre dans mon rythme et dans mon élément un mois par année n’était plus suffisant. Je devais partir pour trouver mes véritables racines, où je me sentirais bien. La vie est trop courte et si belle à la fois pour la laisser filer passivement entre mes doigts.

C’est justement ce que j’ai réalisé en lisant Vagabonding de Rolf Potts, un classique sur l’art du voyage à long-terme:

“We’d love to drop everything and explore the world but the time never seems right. Thus, given an unlimited amount of choices, we make none.

(Vagabonding) is about taking control of your circumstances instead of passively waiting for them to decide your fate.”

Ces phrases ne s’appliquent pas seulement au voyage, mais à nous tous qui attendons un signe ou le bon moment pour réaliser ce projet qui nous tient tant à coeur.

Everything you have ever wanted, is

Alors, tant qu’à voir grand, au lieu de retourner vivre en terrain connu, au Mexique, qui occupera toujours une précieuse place dans mon coeur, j’ai choisi d’aller au bout du monde, au bout de mon rêve, en commençant par Bali, une des 17 000 îles de la République d’Indonésie, dans la ville d’Ubud, où j’irai me recueillir pour embrasser ce nouveau chapitre de ma vie.

Je souhaite vous faire découvrir une autre facette de cette ville rendue immensément célèbre grâce à Elizabeth Gilbert (et Julia Roberts à l’écran) avec son roman Eat, Pray, Love qui m’a profondément interpelé (comme plusieurs d’entre vous je suis convaincue). Je compte bien y faire mon Eat, Pray, Love façon Ray of Nath!

Au moment où vous lirez ces lignes, je serai en train de survoler le Pacifique, le coeur rempli de mille et une émotions, prête à déposer mes pieds sur cet île des Dieux qui fait tant rêver. J’ai déjà hâte de vous parler de mes premières impressions et de vous transmettre toute la sagesse et l’inspiration que ce nouvel environnement m’apportera.

À Montréal, avant mon grand départ aller-simple vers Bali

À bientôt chers lecteurs!

Bonheur et sérénité,
Nathalie

Related Posts